FABULATIONS

FABULATIONS

 

 Fabulations! Parce que j'aimerais tellement savoir raconter des histoires...

                                                            Vérone ou la quarantaine hésitante!

 

 

C'est quand qu'on va où

Depuis des années, je mène une vie, celle que l'on m'impose, celle que je construis par des choix contraints, celle que je bâtis parce que je pense que c'est ainsi qu'on agit. J'ai l'impression que ma vie n'est qu'une succession d'obligations, une succession de carcans dont je suis la seule responsable, à la fois prisonnière et geolière.   Quand je parle de ma vie, je devrais sans doute parler d'une double vie, celle qui est mon quotidien et celle que je ré...

Un retour sur le tard

Edouard Philippe a parlé et, en compagnie de son ministre de l'éducation nationale, a annoncé l'ouverture prochaine de tous les lycées et donc du mien. Cette décision, nous l'attendions et, depuis le début du déconfinement nous nous doutions qu'elle serait annoncée prochainement. Toutefois, ce que ces chers ministres oublient de dire c'est qu'aucun lycée n'est prêt à ouvrir si vite puisque personne n'avait été...

bis repetita

Confinement, jour 12/13 ???? Je ne compte plus. Depuis que le cataclysme est de nouveau revenu je ne suis plus capable de compter.  Il y a eu tout d'abord la douceur, les rires des retrouvailles familiales, les jeux et les partages. Et puis, le quotidien a repris le dessus, le travail dantesque même s'il paraît que nous ne travaillons pas, les copines lointaines mais avec qui on converse et lui, si loin, qui est revenu comme un boomerang me ramener à mes blessures. Les cicatrices bé...

C'est quand qu'on va où

Les journées passent, sans ennui et plutôt rapidement, favorisées par un boulot dantesque, des messages d'élèves charmants, des récits parfois étonnants, émouvants. Les journées passent et s'éloigne pourtant l'espoir d'une sortie, la fin du confinement. Les deux semaines initiales semblent une peau de chagrin inversées. Plus j'avance plus la durée s'allonge même si officiellement rien ne semble décidé...

L'école à la maison: En saignant

Depuis une semaine maintenant, nous sommes confinés à la maison. Ce fut d'abord une annonce accueillie favorablement, comme des vacances anticipées, une pression qui semblait retomber. Malheureusement c'est en plein oraux blancs que l'information est tombée et de manière précipitée ce qui a rendu quasiment impossible toute organisation. Et ce fut sans doute une nouvelle erreur du ministère, ne pas anticiper la fermeture et ne pas donner le temps aux enseignants d'envisager la situation avec leurs é...